CHRISTIAN OU CYRANO ?

Christian.

Bah ! on trouve des mots quand on monte à l’assaut !
Oui, j’ai certain esprit facile et militaire,
Mais je ne sais, devant les femmes, que me taire.
Oh ! leurs yeux, quand je passe, ont pour moi des bontés…

Cyrano.

Leurs cœurs n’en ont-ils plus quand vous vous arrêtez ?

Christian.

Non ! car je suis de ceux, — je le sais… et je tremble ! —
Qui ne savent parler d’amour.

Cyrano.

Tiens !… Il me semble
Que si l’on eût pris soin de me mieux modeler,
J’aurais été de ceux qui savent en parler.

Christian.

Oh ! pouvoir exprimer les choses avec grâce !

Cyrano.

Être un joli petit mousquetaire qui passe !

Christian.

Roxane est précieuse et sûrement je vais
Désillusionner Roxane !

Cyrano, regardant Christian.

Si j’avais
Pour exprimer mon âme un pareil interprète !

Christian, avec désespoir.

Il me faudrait de l’éloquence !

Cyrano, brusquement.

Je t’en prête !
Toi du charme physique et vainqueur, prête-m’en :
Et faisons à nous deux un héros de roman !

Qui ne connaît pas cette célèbre scène de Cyrano de Bergerac ?

Qui n’a pas pensé : « Mais enfin, si j’étais Roxane, bien sûr que j’aurais choisi Cyrano ! »

Ou encore : « Quel homme ! il aime en secret, il souffre, il parle dans la nuit sous sa fenêtre, il n’est qu’une ombre, qu’un long manteau qui traîne. Il avoue tout trop tard ! »

On aurait pu penser que le taux de « Christians » aurait fortement dégringolé après le succès de la pièce et celui des « Cyranos » meurtris aurait pris son envol.

Mesdames, il n’en est rien…

Quoi que vous en pensez, vous aimez les Christians, c’est plus fort que vous et les Cyranos, eux ne parlent jamais ou trop tard.

Cyrano, Rostand, c’est peut-être l’incarnation d’une voix lyrique toute faite d’idéal, de passion secrète, de poésie, de rêve.

À mon sens, les Christians causent plus mal que jamais à l’heure des réseaux sociaux et des textos.

Ils n’ont même plus besoin d’endosser la fonction de mousquetaire !

Un snap bien posté avec les biscotos, le vent dans le dos, la planche de surf sous le bras et une retouche de dernière minute qui coupe Maman dans l’angle mort. Eh voilà ! le tour est joué !

Christian reconnaissait qu’il ne savait que se taire devant les femmes, mais les Christians-Alerte à Malibu, eux, n’ont pas froid aux yeux. Ah ça non !

Ils vous embobinent à coup de « sa va ? », « ces ça » et « ont se voit la ».

Ils ont un abonnement illimité à la salle de musculation grâce aux étrennes de Maman, ils accumulent les cursus inachevés, les boulots d’été et les journées télé (oups ! jeux vidéos).

Le drame dans tout cela, c’est qu’ils ne savent pas aimer.

Ils voudraient bien que vous soyez la copie conforme de Maman (en plus jeune bien sûr) avec un programme complet : machine à laver, lave-vaisselle, aspirateur, serpillère, cuisinière et comptabilité.

Une femme toute équipée, en somme, avec un soupçon de tendresse et de patience pour l’aider à trouver sa virilité. « Aime ton chéri comme un petit garçon et tu feras un homme de lui ! »

Voilà la recette miracle ! Mais on arrête là, Mesdames, STOP à l’exploitation, vous n’êtes pas de l’électroménager vendu au rabais, parce qu’aucun autre gus ne passait par là le jour des soldes d’été !

Moi aussi je voulais tout contrôler autrefois, je n’ai récolté que des Christians-Alerte à Malibu à élever.

Plus j’en faisais, moins je recevais. L’instinct maternel ne fait pas d’eux des hommes, bien au contraire, ils retournent en enfance en empruntant le chemin de Benjamin Button. Vous, je ne sais pas, mais moi, je n’ai pas envie de bercer un nourrisson comme la pauvre Daisy !

Je crois qu’il y a une parcelle de Cyrano qui réside à l’état d’embryon dans chaque homme mature. Vous me direz, mais lui non plus n’entreprend rien ! Cyrano aime la Roxane idéale et il préfère ne jamais parler plutôt que voir cet absolu se faner avec le quotidien.

Aimer Roxane en bas du balcon sans être vu, c’est plus facile que mettre son âme à nu, se dépouiller du vernis de la maxime et prier pour qu’on soit accepté et aimé tel qu’on est.

Peut-être que Cyrano aurait fini par tout dire si Roxane avait montré sa fragilité, son besoin de tendresse et ses faiblesses. Elle aurait cessé d’être idéale et affreusement parfaite. Elle aurait eu besoin de lui, tout simplement et pas de Christian.

Ce ne sont là que de simples suppositions.

Enfin la conclusion, la voici : les Cyranos vous idéalisent et donc vous trouvent inaccessibles. Ils s’enfuient dans la nuit et laissent les Christians vous embrasser et vous épouser. Les Cyranos ont besoin de se sentir forts et utiles, parce que ce sont des hommes, pas des adolescents attardés.

Alors STOP au gaz asphyxiant plus communément nommé « instinct maternel ».

STOP à l’abrasif féministe « je n’ai besoin de personne ».

Et STOP au spray répulsif et collant « besoin de reconnaissance ».

Soyez des femmes, des vraies, faites-vous désirer, faites-vous cajoler, faites-vous aimer.

Et rappelez-vous que les biscotos ont une fâcheuse tendance à se transformer en graisse avec le temps, surtout si vous cuisinez comme Maman !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s